Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize
marque française 3201219
marque française 3201524

Rien à voir avec votre serviteur (mais je me demande si je ne devrais pas revendiquer la marque pour imposer une licence…), puisque la boisson poétiquement désignée semble remonter aux années 30 (selon ce document).

Le licencié qui exploite la marque édite des reproductions d’affiches anciennes. Fred Zizi apparait dans un calendrier sur le thème des affiches de boissons.

Précédent

Ooh Ah Cantona

Suivant

Praestabit

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

  1. Au sujet de FRED ZIZI, je tiens à préciser que cette marque appartient encore à la famille d'Adolphe GRES qui l'a créée.
    Tout le commerce qui en est fait l'est au détriment de la loi. Ainsi l'affiche créée par mon grand-père a été exploitée sans accord.
    Je reste à votre disposition pour vous apporter tous les éléments de cette affaire.

    1. La situation juridique est probablement plus complexe que ces quelques lignes laissent l'entendre. Il faut certainement examiner le statut de l’œuvre publicitaire et (si l'on admet qu'il y a eu cession implicite des droits) le sort des actifs de l'enseigne Aux Grands Vins de France qui commercialisait le breuvage.

      1. L'exploitation de l'activité "Aux grands Vins de France" était faite à titre personnel par mon grand père créateur et signataire de l'affiche. Une seule héritière, ma mère Lèone GRES (épouse Pattard) qui est propriétaire de l'oeuvre que lui a légué son père en tant qu'artiste.
        Les peintres n'ont pas à déposer leurs oeuvres. Le domaine artistique est protégé naturellement par la loi.
        La marque créée, elle, est peut être perdue …comment pouvons-nous la protéger ?

Répondre à Frédéric Glaize Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :