Qu’est-ce que la « corruption légitime » ?
Juste une figure de rhétorique, j’espère.

Association de termes antinomiques, l’oxymoron peut apparaître comme une forme de jeu de mot (exercé de façon jubilatoire par Obni) voire, lorsque son usage devient abusif, comme un instrument de manipulation de l’opinion publique (cf Weronika Zarachowicz : de « guerre propre » en « croissance zéro »).

Pour les marques, on peut considérer que l’emploi d’une figure de rhétorique confère au signe un caractère distinctif supplémentaire : du fait de cette particularité linguistique, il frappe l’attention du consommateur. L’oxymoron en particulier est d’ailleurs indiqué sur le site Catchword comme une technique de création de marque.

Précédent

Adwords : Société des Hôtels Le Méridien vs Google France

Suivant

Airness

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :