J’t’ai dans la peau ™


CC0 Public Domain Mbragion

Harley Davidson, Apple et Nike : ce sont les trois marques les plus souvent… tatouées !

Le Financial Times a consacré un article au phénomène des tatouages reprenant des marques (R. Rigby, Corporate logos get under consumers’ skin, 1er décembre 2011). Le décès de Steve Jobs semble n’avoir pas seulement fait couler les larmes, mais aussi l’encre. Quant à Nike, on savait que son fameux swoosh était repris dans des créations capillaires, on apprend donc qu’il a aussi inspiré des dessins cutanés.

Pourquoi diable les marques inspirent-elles les amateurs de tatouages ? Une spécialiste explique que ces marques déclenchent l’émotion, et comptent nombre de clients terriblement fidèles. Il semble aussi que ceux qui ont investi avec succès dans des sociétés s’en tatouent le logo après l’entrée en bourse (non, ce n’est pas un jeu de mots), un peu comme on se marque la peau lors d’un rite initiatique.

La spécialiste interrogée recommande, visiblement sans plaisanter, de ne pas se faire tatouer la marque de l’entreprise pour laquelle on travaille, cela pouvant s’avérer problématique quand on change d’employeur.

En revanche, l’article est muet sur les emplacements choisis par les amateurs du genre. On se souviendra avoir croisé un tatouage sur un… front :
(pour mémoire, cette dame avait mis son front aux enchères afin de payer les études de son fils ; le casino en ligne GoldenPalace.com, toujours à l’affût des coups publicitaires avait versé 10.000 $ pour y figurer).

On se souviendra aussi que l’artiste Wim Delvoye avait tatoué les marques de Louis Vuitton sur des porcs, au grand dam du titulaire (et des défenseurs des animaux).

Précédent Free Mobile, Apple, Saint-Tropez, Vivid, Avignon, marques zombies... : les liens rapides du 19 aout au 24 novembre 2011
Suivant Trois dépôts insolites : JC Dusse, Miss boncuk, Ta Gueule Le Chat

2 commentaires

  1. Avatar
    Jean marc
    30 mars 2012
    Répondre

    Le fait de faire tatouer les marque de l'entreprise pour laquelle on travaille est une mauvaise idée, ceci pourrait poser problème quand on décide de changer de firme ou de société et donc on pourrait perdre un travail ou avoir un refus a cause de ce tatouage mais ceci dit se faire tatouer un logo d'une marque ou un slogan en rapport avec cette marque peut etre rentable dans certains cas pouvant être considéré comme une publicité

  2. […] Ainsi, une femme, au prétexte de financer les études de son fils a mis son front aux enchères. Elle a accepté de voir tatouer son front avec la marque  Golden Palace d’un casino contre des espèces sonnantes (et trébuchantes…) ainsi que le rapporte l’article de Cédric Manara du Petit Musée des Marques J’tai dans la peau. […]

Répondre à La poétique des corps marqués | Des idées et des oeuvres Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.