Gérard Majax


CC0 Public domain reginaemellis
marque française 3045718
marque française 1658273

L’hallucinoscope est un système optique breveté. Il comporte un “support de miroir fixé perpendiculairement au visage par un casque articulé. Cet ensemble est destiné à créer une illusion d’optique permettant à son utilisateur de voir un décor fixé au dessus de lui comme s’il s’agissait du sol.”

Son autre marque, Abracadabra, a fait l’objet d’un arrêt de la chambre commerciale de la Cour de Cassation(Cass. Com. 13 mars 2001, PIBD n°722 III p.309). La Cour suprême refuse de casser l’arrêt qui a considéré souverainement que “le terme abracadabra, certes évocateur de la magie, n’est ni nécessaire , ni descriptif, ni usuel pour définir la qualité essentielle des spectacles de magie“.

Mais il est rare que la Propriété Intellectuelle vienne assister les magiciens.

Et difficilement avec succès, en témoigne le commentaire du Pr. Sirinelli à propos de l’affaire du “piano volant” qui a opposé Dominique Webb à Dani Lary (CA Paris 17 décembre 2003, Propriété Intellectuelles, n°10, p. 537).

Le domaine du droit, en général, n’a (normalement) que peu de chose en commun avec celui de la magie. Le blog d’un étudiant en droit signale la parution d’un ouvrage co-signé par le Pr. Terré et consacré à leur rencontre.

Précédent Eddie Barclay
Suivant Les couples de Pierre Cardin

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.