Bob Sinclar


tnssofres CC BY
marque française n°05 3 352 005

Comme Lova Moor, le DJ Christophe Le Friant, alias Bob Sinclar, a déposé son pseudonyme à titre de marque. Ce nom est “emprûnté” au héros imaginé par Jean-Paul Belmondo dans le Magnifique.

Un autre disc-jockey, qui avait également pris soin de protéger son pseudonyme par le dépôt de la marque REPLICANT, a pu faire cesser les agissements d’un congénère éponyme mais second en date. Ce dernier signait un remix sur One Trip One Noise de Noir Désir sous le nom de “Réplicant”.

Par un arrêt du 10 janvier 2003 (Jurisdata n°209030), la Cour d’Appel de Paris, après avoir notamment examiné attentivement des flyers, a jugé que le pseudonyme du plus ancien des deux DJ avait acquis une notoriété. L’emploi du même nom constitue une faute selon la Cour qui a retenu également les griefs de concurrence déloyale et de contrefaçon.

Précédent Onze sagas de marques dans Les Echos
Suivant Le "Little Man" de la Western Exterminator Company

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.