F_uck my house


CC0 Public Domain Pexels


(image sur flickr)

Il est des jours où il vaut mieux ne pas trouver quel sens a une marque, et la prendre comme elle est (si l’on peut dire).
C’est plus de l’autre côté de la Manche que de celui-ci que le terme fuck, ou ses dérivés, donnent lieu à de jouissives lectures de raisonnement juridique.
Celui qui avait essayé d’enregistrer en Grande-Bretagne le terme FOOK a essuyé un refus : c’est un juron offensant et insultant pour de nombreux sujets de la Reine, et on ne pourrait distinguer la marque du juron dans des spots radio, a notamment jugé le UK Patent Office ! [0-182-05] En revanche, ce même Patent Office a estimé que la marque FCUK (acronyme de French Connection United Kingdom) n’est pas contraire à la moralité, notamment parce qu’il s’agit d’un terme qui s’épèle et n’a pas de sens en soi, et que les produits qu’il désigne visent une clientèle jeune peu susceptible d’être choquée [0-137-06].

[A consulter aussi, sur ce site, le sort de la marque SCREW YOU]

Précédent Bilk
Suivant Nom de domaine du pMdM

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.