Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize
marque communautaire n°2419596

House of Marley LLC, la société contrôlée par la famille de Bob Marley a récemment bénéficié d’une injection de fonds à hauteur de 20 millions de dollars de la part de Hilco Consumer Capital, en vue de développer la politique de licences autours de l’icône du reggae.

Outre le nom de Bob Marley lui-même, le communiqué de presse indique que le portefeuille de marques comporte des marques « créées à la mémoire de Bob Marley, telles que One Love, Tuff Gong, Three Little Birds, Catch A Fire et Relics of Antiquity » dont l’exploitation sera intensifiée pour des produits et services tels que des « accessoires, des vêtements, des chaussures, des aliments et boissons, des objets de collection, des bagages, des instruments de musique, des articles promotionnels, de loisirs, de papeterie et des écrits, des lieux (restaurants, bars, hôtels, centres de villégiature et stations thermales) ainsi que des jeux vidéo et des produits informatiques« .

Une des priorité du joint-venture est le lancement de la Marley Lager, une bière jamaïcaine. Aucun projet n’a filtré quant à l’exploitation des marques pour des produits relevant de la classe 34 (visée notamment par la marque communautaire qui illustre ce billet)… voire un hypothétique partenariat avec BMW.

Le plus intéressant réside dans les projections financières de Hilco. Son dirigeant, James Salter (cité par le Washinton Post Journal) est conscient que le développement des marques impliquera en premier lieu l’éjection des usurpateurs :

By cracking down on counterfeiters responsible for an estimated $600 million in annual sales worldwide of Marley products, he believes the brand could be a $1 billion retail business in the next few years. House of Marley would earn a royalty of 5% to 10% on sales of licensed products, according to a person familiar with the matter.

Voir également les billets publiés par Name Wire et le blog du cabinet Bennett.

Précédent

Logos phalliques du jour

Suivant

Orgasmousse

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :