Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize
marque française n°98747437e n°98747437

LV n’évoque pas plus Louis Vuitton que Las Vegas, a-t-il été récemment jugé à propos du nom de domaine lv.com revendiqué par la société française. ll y a quelques années, les Mutuelles du Mans Assurances avaient échoué à obtenir en justice le nom mma.fr, après avoir déposé la marque MMA (après son échec judiciaire, la société a racheté le nom convoité).
C’est qu’il faut être extrêmement connu pour parvenir à défendre un droit d’occupation sur les initiales de son nom ! A part Brigitte Bardot qui fut connue sous le nom de B.B. – appellation sanctuarisée par Gainsbourg dans la chanson Initials B.B. -, combien de personnalités ou d’entreprises peuvent-elles être reconnues au travers de leurs initiales ? VW (Volkswagen), et puis encore ?

En revanche, on connaît un grand nombre de marques consistant en des initiales : IBM, OCB… Les acronymes, plus courts et donc plus facilement mémorisables, sont légion, sans que leur choix soit toujours heureux ! Que l’on songe au Patriot Act américain de 2001 (« Uniting and Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept and Obstruct Terrorism Act »), à l’Association pour la Promotion Économique de la Région d’Obernai, ou à l’initiative Concept Hypertexte Internet Rassemblant les Acteurs contre le Chômage !

La marque L-M-H-T jouant sur la prononciation des lettres qui la composent, il faut certainement la lire ainsi : « elle aime acheter« . Mais ne pourrait-on y voir d’autres sens ?
– Ecologique : « elle aime à j’ter« 
– Marseillais : « elle est moche, té !« 
– Aéro-maritime : « ailes & mâts, jetée« 

Si vous voyez d’autres sens, les commentaires vous sont ouverts !

Précédent

Rétrospective 2006

Suivant

Gay.fr vs Gay.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :