Le petit Musée des Marques sur les réseaux sociaux


Depuis août 2004 (quatorze ans !), le petit Musée des Marques publie des articles sur les marques et les dessins & modèles, dont le contenu est souvent anodin et parfois un peu plus sérieux. J’espère que cela peut vous amuser et susciter votre intérêt pour ces objets juridiques particuliers.

Les articles sont publiés et archivés sur le site web pmdm.fr. De façon traditionnelle, vous pouvez vous abonner par e-mail ou par le fil RSS pour recevoir le contenu intégral des nouveaux articles.

Depuis quelques mois, j’ai essayé d’utiliser Instagram et LinkeIn dans l’optique du petit musée, en plus de Facebook et surtout de Twitter. Ainsi, la présence du pMdM sur ces réseaux sociaux vous permet non seulement d’être alertés des nouvelles publications mais également, dans certains cas, de consulter un contenu complémentaire de celui du site.

N’hésitez pas à profiter de ces plateformes et
à les utiliser pour partager nos articles avec vos contacts !
Le pMdM est présent sur ces réseaux, de la façon suivante :

Twitter :
https://twitter.com/pmdm
Réseau le plus utilisé, où il y aura donc le plus de contenu mis à disposition rapidement, souvent non repris sur le site web.
Facebook :
https://www.facebook.com/le.pmdm
Signalement des nouveaux articles et quelques contenus inédits, dont notamment diverses publications de marques particulières.
LinkedIn :
https://www.linkedin.com/company/pmdm/
Signalement des nouveaux articles. C’est une plateforme pour suivre le pMdM dans un environnement professionnel.
Instagram :
https://www.instagram.com/pmdm_fr/
Repérage de logos à l’aspect visuel intéressant. Ceux qui sont republiés sur le compte Instagram du pMdM sont intégrés au site (sur la page d’accueil et dans la colonne de droite des articles).
Précédent Des personnages très gourmands
Suivant The Gentleman

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.