Une figure typographique simple et récurrente consiste en l’insertion de lettres dans un cercle. L’effet est réussi quand la forme et la disposition des lettres s’adaptent au cadre circulaire. Le premier lot de telles marques déjà publié n’épuisait pas la vaste collection de ces cas de figure glanés dans les anciens bulletins de marques françaises. Mais avant d’en exposer la suite, on peut aussi retrouver, hors des bulletins, des exemples de logos aux lettres encerclées ou circulaires.

le premier logo de la SNCF (1938)

Le tout premier logo de la SNCF, qui date de 1938, traduit visuellement le fait que la compagnie nationale est née de la réunion de plusieurs compagnies ferroviaires : la « fusion des grandes compagnies est représentée par l’enchevêtrement des lettres qui composent le nom de la nouvelle entreprise. » (SNCF).

SACM

Le logo de la SACM (Société alsacienne de constructions mécaniques), lointain ancêtre d’Alstom, comporte également un enchevêtrement des initiales de cet acronyme qui s’inscrit dans un cercle (source de l’illustration : France Bleu). La façon dont les lettres s’agencent les unes par rapport aux autres, et notamment l’aspect du M qui peut évoquer une bielle, traduit visuellement la nature mécanique des produits qu’elle a fabriqués.

zeppelin-music-inna-reggae-style

Dans les années 1990, sévissait l’extraordinaire formation musicale Dread Zeppelin (au sein de laquelle un sosie d’Elvis Presley reprenait le répertoire de Led Zeppelin façon reggae). Le logo du groupe était constitué de la totalité de son nom, dont les deux termes qui le composent étaient déformés au point de s’inscrire dans un cercle. Le style de la typographie rappelait l’esthétique des années 70.

Support d’enregistrement aussi confidentiel qu’élitiste, le SACD (pour Super Audio CD) voyait les lettres de son acronyme fortement déformées pour que leurs contours constituent une forme circulaire. Le résultat n’est pas d’une très grande lisibilité. La capacité du Super Audio CD (norme DSD 64) lui permet de contenir 64 fois plus de données qu’un CD Audio basique et donc de proposer une restitution sonore multicanal (et non pas simplement en stéréo), avec une technique de numérisation Sigma-Delta dite DSD (Direct Stream Digital) utilisant un taux d’échantillonnage particulièrement élevé.

Et comme la figure typographique qui nous intéresse a souvent été utilisée, nous avons encore, ci-dessous, pas moins de 45 publications d’anciennes marques françaises qui présentent diverses façons dont les lettres constituant des acronymes ou des mots peuvent, ensemble, adopter une forme circulaire et ainsi former une sorte d’écusson.

Précédent

Typographie : des lettres encerclées au point de s'arrondir

Suivant

Les parfaits

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :