Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize

Le petit musée des marques contient déjà des collections de marques à la typographie chosifiée (on pourrait probablement comparer l’effet de transposition ainsi opéré à la figure de réification, c’est à dire le fait de « donner les caractéristiques ou transformer en chose ce qui ne l’est pas, tel que considérer une personne comme un objet ou bien une idée abstraite comme un élément concret, ou à leur donner un caractère statique ou figé« ).

Pour continuer sur la thématique des marques dont les lettres ou les mots qui en composent les éléments verbaux prennent la forme d’objets ou d’éléments naturels, voici 24 anciennes marques françaises pour lesquelles on pourra admirer l’effet typographique.

Le procédé, fusse-t-il ancien, n’est pas obsolète, comme en témoignent d’autres exemples plus récents, livrés à la suite.

Un compte Twitter dédié à la typographie des devantures amstellodamoises a publié ce [nom en forme de] sous-marin et ce [nom en forme de] requin:

On peut aussi retrouver le même procédé dans le logo circulaire Beats by Dre dont le « b » minuscule a la forme du contour de l’oreillette d’un casque circum-auriculaire.

Et si l’on reste focalisé sur la même consonne, l’enseigne des Boucheries Bernard est également une lettre « B » isolée et dont la forme s’apparente à celle d’une cote de bœuf.

Précédent

Otaries et phoques ornant des marques

Suivant

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Un commentaire

Répondre à Frédéric Glaize Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :