Mordez le tétard de cire


CC0 Public Domain HOS70

Source :Urban Legends Reference Pages: Cokelore (Bite the Wax Tadpole)

Quand Coca-Cola a commencé à exporter vers le marché chinois, les commerçants locaux affichaient dans leur magasins la translittération phonétique de la marque. Ou plutôt l’une des centaines de translittérations rendues possibles par la richesse de l’alphabet chinois. Certains des caractères ainsi employés formaient, parait-il, des phrases incongrues telles que “jument attachée par la cire“, “jument aplatie à la cire” ou celle qui est passée à la postérité : “mordez le tétard de cire“.

Comme le démontre quotidiennement Hanzi Smatters, le chinois révèle des chausse-trappes quand son écriture n’est pas pleinement maitrisée. L’adaptation de leurs dénominations sociales et de leurs marques est donc tout un art pour les entreprises occidentales qui souhaitenet s’implanter en Chine.

Coca-Cola a finalement opté en 1928 pour une translittération de sa marque qui signifie “permettre à la bouche de se réjouir“. En 1995, Carrefour a de la même façon retenu parmi les translittérations possibles celle qui évoquait un concept positif : Jialefu signifie “famille, joie, bonheur“.

Pour aller plus loin, un excellent article sur le problème inverse : traduire les noms de marques du chinois vers l’anglais :

 

Brand Name Translation in China:

An Overview of Practice and Theory
He Chuansheng & Xiao Yunnan

[MàJ 17/01/2005] : voir aussi cet article de Brandchannel : Branding with Chinese characteristics

Précédent Jésus
Suivant Muriel Hermine

Un commentaire

  1. Avatar
    28 décembre 2004
    Répondre

    Et pour s’y mettre : introduction au chinois mandarin par Frédéric BARRON

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.