Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize
 marque internationale n°481490
 
marque communautaire n°3419413
marque américaine n°2346901
 

Le titulaire de ces marques, qui commercialise des santons d’argile conçus et décorés de façon artisanale, fournit sur son site quelques explications sur l’origine des santons.

Le terme santon proviendrait du provençal « santoun« , c’est-à-dire « petit saint« .

Historiquement, au XIII° siècle François d’Assise est à l’origine des premières crèches vivantes, qu’il met en scène dans la forêt des Abruzzes. Suite à l’interdiction des messes de minuit sous la Révolution, des sculptures de personnages miniatures sont utilisées pour présenter la nativité. La pratique aurait été introduite par un capucin de Marseille au XVII° siècle.

La diffusion des santons a été favorisée par une innovation majeure :  l’usage de moules en platre par Louis Lagnel en 1798. Il n’a pas fallu très longtemps pour voir apparaître les premières copies, par surmoulage.

Depuis, les méthodes des contrefacteurs n’ont guère changé, mais c’est une autre histoire…

Précédent

Staind vs The Stain

Suivant

Jésus

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :