Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize

marque internationale n°682177

Spécial marques et main, billet numéro 1.

Une société italienne est titulaire de cette marque figurative enregistrée à l’OMPI en classes 14, 16 et 25.

Chez les surfeurs on appelle ce signe le « hang ten« . Il correspond également dans le langage des sourds à la lettre Y. Je suppose qu’il n’y aucun rapport entre les deux.

Dans le premier cas, il s’agit d’une référence à une position particulière sur le surf (nose riding avec les deux pieds au bout de la planche et les dix orteils dehors, selon ce lexique). Dans le second cas, c’est l’identification avec une seule main de l’une des 26 lettres de l’alphabet, conformément aux conventions de dactylologie.

Autre signification possible : « mon nouveau portable sonne« .

Pour en revenir au signe « hang ten« , qui peut m’expliquer comment on en est venu à ce geste de la main pour symboliser une position des pieds ? Question subsidiaire : peut-on faire un nollie sur un surf ?

Précédent

Logo de la nouvelle Xbox 360 ?

Suivant

Besançon : les Coûts et les Couleurs discutés par le Canard

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

  1. Quelle est l’origine du hang 10 ?

    Fred s’interroge sur les origines de ce geste. Un rider aurait-il des éléments précis de réponse ? Je vous avoue que je sèche aussi… Hang-10 a peut-être une idée ?

  2. Our thoughts on Carlsbad high [by stevey]

    .flickr-photo { border: solid 2px #000000; }.flickr-yourcomment { }.flickr-frame { text-align: left; padding: 3px; }.flickr-caption { font-size: 0.8em; margin-top: 0px; } Our thoughts on Carlsbad high, originally uploaded by steveyb. Special dedicace…

  3. Pit-etre une piste… N’est-ce pas ce signe qu’utilise les hawaiens pour se saluer… Puis par extension les surfeurs, qui l’utiliserent par la suite comme symbole d’une des figures classiques du longboard; puis autre extension les skaters en tout genre???

  4. c’est aussi le signe signifiant « sorcière » ou celui de la lune (croissant) . Peut aussi symboliser la « vierge noire » ou « Isis ». Utilisé lors des cérémonies de la lune ascendante

  5. Il s’agit en fait et simplement d’un signe de salut Hawaien et non une figure de surf. Le hang ten se pratique uniquement en longboard (Planche à partir de 9 pieds) et pas sur les shortboards. Il existe une variante qui est le « hang five », seulement cinq doigts de prids au bout de la planche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :