Me Julien Lacker a publié un intéressant commentaire à propos du récent arrêt de la Cour de Versailles dans l’affaire Milka. Il étudie notamment la mise en oeuvre des dispositions relatives aux marques renommées, qu’il s’agisse de marques communautaires ou de marques françaises.
Et qu’il s’agisse de marques nominales ou de marques constituées d’une nuance de couleur…

Milka, la vache et la couturière : l’effet boeuf de la marque de renommée

article à lire sur Juriscom.net.

Précédent

Etudier le droit de la propriété intellectuelle ailleurs qu'en France (1)

Suivant

Evolution du logo de la GMF

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :