La déclinaison du nom, du slogan et du logo de l’UMP par un parti belge qui souhaite "rassembler la droite classique et les ‘nationalistes fréquentables’ " n’a pas eu l’heure de plaire au service juridique du parti de Nicolas Sarkozy.

Le Nouvel Obs (27/12/2006) rapporte que l’UMP-B créée par Pierre D’Ans ("l’ancien leader liégeois de Force nationale") a été "sommé[e] d’arrêter cette utilisation abusive d[u] sigle et d[u] logo [de l’UMP] qui risquait de créer la confusion".

Précédent

Les phrases choc de Julien Courbet

Suivant

Stage en Cabinet de CPI : le vade-mecum du stagiaire

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :