Les épatants noms des marques d’antan (millésime 1937)


Retour en 1937 : l’État nationalise les Chemins de Fer pour créer la SNCF ; en avril, l’armée allemande bombarde la ville espagnole de Guernica ; le Palais de Chaillot est achevé en mai pour l’Exposition internationale des arts et technique ; le tableau Guernica de Picasso y est exposé en novembre ; une deuxième guerre sino-japonaise éclate ; aux États-Unis, le brevet US2071250 A sur ce qui sera le Nylon est accordé à Du Pont de Nemours ; Henkel remporte Roland Garros ; le magazine Marie Claire publie son premier numéro ; le Pulitzer est décerné à Autant en emporte le vent.

En France, cette année-là, le Bulletin Officiel qui réunit les publications de marques garde la trace d’une tendance qui n’a pas vraiment fléchi : l’amour des entrepreneurs pour les noms hyper-évocateurs. Ils forment la majorité de cette galerie consacrée aux noms épatants. On y trouve aussi les quatre S du “Passetiss”, le savon “Zotomousse” et l’extraordinaire “Thune merveilleuse”.

Précédent Folle de joie VS Fille de joie
Suivant Marque callipyge

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.