Logos à renflements typographiques : quand la taille des caractères varie


Photo Henry Fournier

Dans cette galerie de marques semi-figuratives, la sélection présentée repose sur la présence d’un effet typographique lié à la grandeur relative des lettres.

Dans un même mot, la taille des caractères utilisés varie dans un sens puis dans l’autre, de sorte que les lettres centrales soient les plus grandes et celles en début et fin de mot se trouvent plus petites.

Cet effet typographique peut, dans certains cas, exagérer une impression de proximité visuelle,  un peu comme si le logo était observé au travers d’un objectif à très grand angle, de type “fisheye”.

Ainsi le terme mis en vedette donne l’impression d’occuper bien plus d’espace que celui qui lui est normalement alloué. C’est sa façon de se donner de l’importance pour attirer l’attention de la clientèle.

Précédent Trois podcasts dédiés au droit de la propriété industrielle
Suivant Crème phosphatée de LATOUR

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.