Jeux de mains : une large collection de vieux logos manuels

Frédéric Glaize

Pilules et Tonique Garnier

Frédéric Glaize

La condition de visibilité des pièces de produits complexes

Frédéric Glaize

Typographie : assimilation des lettres à l’aspect de diverses choses (deuxième série)

Frédéric Glaize

Otaries et phoques ornant des marques

Frédéric Glaize

Les chiffres clés de l’INPI pour les dépôts effectués en 2021

Frédéric Glaize

Dépôts de marques en Union Européenne en relation avec le conflit russo-ukrainien

Frédéric Glaize

Des noms de marques qui promettent des concepts uniques

Frédéric Glaize

Typographie : Quand le mot prend la forme des produits (première série)

Frédéric Glaize

Logos de couples : une galerie de marques déposées aux XIX et XXè siècles

Frédéric Glaize

Les pères sévères : marques constituées de portraits pas toujours souriants

Frédéric Glaize

Revue de presse du pMdM du 11 janvier 2022

Frédéric Glaize

Imagerie alsacienne en 32 logos + 1

Frédéric Glaize

La revue Propriétés Intellectuelles célèbre son vingtième anniversaire

Frédéric Glaize

Lancement du Prix APRAM 2022

Frédéric Glaize

Blip! : nouveau blog francophone dédié à la Propriété Intellectuelle

Frédéric Glaize

 PIXMANIA PIXDISCOUNT 
marque communautaire n°3253481
  marques internationales n°784903 & n°823869
marque communautaire n°3925807

marque communautaire
n°3967511

Source: Stratégies, via BrevBiz : PIX attaque PIX (20/1/2006).

Pixmania (groupe Fotovista) a assigné Pixdiscount (groupe Photoways) pour  concurrence déloyale et parasitaire, contrefaçon et atteinte à la renommée de la marque Pixmania. Une audience devrait avoir lieu au mois de février 2006.

Précédent

Web 2.0 : les logos

Suivant

Google : marque la plus influente en 2005

A propos de l'auteur

Frédéric Glaize

Conseil en Propriété Industrielle (dessins & modèles, marques), chez Plasseraud IP.
Créateur et éditeur du site pmdm.fr.

  1. Observation pertinente, Cher Confrère.
    Comme on peut le vérifier sur le site de l’OHMI, cet office n’a pas statué dans une telle procédure d’opposition.

  2. Merci cher confrère 🙂 Serait-ce un oubli de la part du titulaire de la marque Pixmania (ou de son mandantaire), la peur de ne pas « gagner » ou une volonté de ne pas faire opposition ? Cela aurait sans doute permis, avec la période de « cooling-off », soit de se mettre d’accord, soit de tenter de faire rejeter l’enregistrement de la marque Pixdiscount d’une façon plus « simple » (enfin j’imagine).

  3. Une chose est sure : une marque aussi importante que Pixmania DOIT être mise sous surveillance. Les titulaires de marques qui ne mettent pas en place avec leur Conseil une surveillance des publications s’exposent à des déconvenues : les litiges judiciaires sont plus complexes, plus longs et plus couteux que les oppositions.

    « un oubli de la part du titulaire de la marque Pixmania (ou de son mandantaire) »

    Personnellement, je ne peux pas concevoir qu’un Mandataire « oublie » ce genre de chose. Les délais d’opposition sont au contraire l’objet de la plus grande vigilance dans tous les cabinets de CPI.

  4. Il y a des centaines de sites et de marques Pix quelque chose : PixVillage, PixPassion, PixDesign, PixCreation, PixImage…

    Sans compte les milliers de sites ou marques quelque chose Pix…

    Pixmania ne peut prétendre s’approprier le terme Pix, générique et synonyme de photo numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un autre article intéressant :