Brice vs Brice de Nice


David Rock DesignCC0


 

A lire sur Le Figaro.fr : Quand les boutiques Brice s’attaquent à «Brice de Nice» par ANNE SALOMON. 11 août 2006.

La société de production du film Brice de Nice a été condamnée pour contrefaçon de la marque de prêt-à-porter Brice. Le montant des dommages et intérêts a été fixé à 14 000 euros par un jugement rendu mi-juillet.

L’article n’est malheureusement pas d’une grande limpidité, aussi j’espère pouvoir disposer de ce jugement.

Parallèlement à cette action au fond, la société Brice avait engagé une procédure en la forme des référés. Dans cette procédure d’urgence, la Cour d’Appel de Paris a rendu un arrêt le 9 juin 2006. Estimant que les conditions posées par l’article L716-6 du Code de la Propriété Intellectuelle étaient respectées, la Cour a infirmé l’ordonnance initiale (qui avait débouté la société Brice) et a "interdit à la SARL MANDARIN FILS (sic), à titre provisoire, de faire usage de la dénomination BRICE pour désigner des articles vestimentaires, et ce sous astreinte de 50 euros par infraction constatée à compter de la signification de l’arrêt".

Précédent Bil Toki vs Momo le Homard : les numéros de département et les marques
Suivant Origine des noms de marques

Aucun commentaire

Publiez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.